Le refuge Albert 1er est agrandi

Refuge Albert 1er

Le nouveau bâtiment ...

Refuge emblématique du massif du Mont-Blanc, le refuge Albert 1er (nommé ainsi en l'honneur du roi des Belges Albert 1er, grand alpiniste à l'origine de la construction du bâtiment), pourtant situé à 2711 mètres d'altitude, est l'un des rares refuges de haute montagne facilement accessible en famille. Son emplacement idéal avec vue sur un large éventail de sommets (aiguille du Tour, Grande Fourche, Chardonnet, aiguille d'Argentière, aiguilles Rouges, la Verte, les Drus) donne accès à des courses de tous niveaux.

La FFCAM lance en 2011 les travaux de rénovation, menés par l'architecte Stefan Haag. Son ambition : accueillir les pratiquants dans un refuge esthétique et confortable, à l'impact environnemental faible.

Pour toute information sur la vie du refuge, suivez ce lien.

Quelles rénovations ?

La rénovation du refuge Albert 1er concerne essentiellement le renforcement des structures, la mise aux normes sanitaires et de sécurité, l'isolation thermique et le confort. Dans un souci de préservation de l'environnement, plusieurs technologies "vertes" sont intégrées à la rénovation :

  • des capteurs photovoltaïques, complétés par un système de cogénération, produisent l'électricité utilisée par le refuge,
  • la bonne isolation du bâtiment évite la déperdition de chaleur. Le surplus de chaleur est récupéré pour chauffer les pièces de vie du bâtiment.

Esthétique du refuge

L'aspect extérieur du refuge, résolument moderne, associe des matériaux anciens comme la pierre à du zinc. C'est le pari réussi d'une architecture associant harmonieusement passé et futur, subtilement intégrée dans l'environnement naturel de montagne.  

L'aménagement intérieur est revisité : la construction d'un étage supplémentaire, affecté aux dortoirs, apporte un gain d'espace permettant la réorganisation complète de l'intérieur du refuge.

Le client retrouve une signalétique agréable qui, tout en renseignant sur les règles de vie du refuge, invite à rêver sur la beauté du massif du Mont-Blanc.

 

travaux toiture Albert 1er

Focus sur la toiture

Suite à quelques années de sécheresse, l'approvisionnement en eau potable devient un problème pour le refuge Albert 1er, qui devait être ravitaillé par hélicoptère. Pour pallier le problème, une nouvelle toiture est construite en pente inversée. Elle s'oriente vers un réservoir d'eau de 10 m3 placé au centre, qui récupère les eaux de pluie et de fonte des neiges. Ses eaux sont réutilisées pour subvenir aux besoins du refuge.
En complément, des captages d'eau sont situés en amont du refuge, ainsi qu'un réservoir d'eau de  16 m3. Toutes les eaux sont traitées par des filtres à particules, à charbon et UV pour garantir leur qualité.

Coût opération : 2,7 millions d'euros

Autofinancement FFCAM : 57 %

Investissement partenaires financiers : 43 %

18% région Rhône-Alpes, 9% Conseil Général Haute-Savoie, 9 % commune de Chamonix-Mont-Blanc, 6 % Interreg Alcotra, 1% Agence de l'eau.

Découvrez dans le détail les rénovations effectuées ...

Parce qu'elle cherche à développer l'économie de la région lorsqu'elle entreprend la rénovation d'un refuge, la FFCAM a missionné sur le projet d'Albert 1er majoritairement des entreprises de la région. Au-delà des performances architecturale et environnementale, l'impact positif de rénovations de ce type sur l'économie locale est à prendre en compte.     

Découvrez les rénovations effectuées sur ce bâtiment en téléchargeant la plaquette de présentation.


Document PDFPlaquette Albert 1er.pdf