Le refuge d'Argentière est rénové

Refuge d'Argentière

Le nouveau bâtiment ...

Situé à 2771 mètres d'altitude au pied de l'Aiguille d'Argentière (massif du Mont-Blanc), sur la rive droite du glacier du même nom, le refuge d'Argentière offre une vue impressionnante des célèbres Aiguille Verte, Droites, Courtes et du Triolet. Ce refuge est un point de départ pour de nombreuses courses de ski-alpinisme. Il est notamment la première étape du raid Chamonix-Zermatt.
Le premier refuge est construit dans les années 30 par les frères Caillot de Saint-Sauveur, puis rénové en 1972 au même emplacement par l'Atelier d'Architecture en Montagne de Chambéry. En 2005, des travaux de réhabilitation  et d'extension sont confiés aux architectes chamoniards Paul Parizet et Christophe Delaage. Depuis 2012, le refuge rénové accueille jusqu'à 120 alpinistes l'été.   

Pour toute information sur la vie du refuge, suivez ce lien.

Quelles rénovations

Les travaux de rénovation du refuge d'Argentière ont porté sur : 

  • le logement du gardien, qui a été construit en surélévation par rapport au bâtiment,
  • l'approvisionnement énergétique du refuge qui se fait par cogénération,
  • la mise aux normes de la cuisine et de la sécurité incendie,
  • l'intégration de WC secs à l'intérieur du bâtiment,
  • l'amélioration de l'isolation et des menuiseries extérieures pour le plus grand confort des utilisateurs.
Dates clés

Dates clés

Lancement des travaux : 2007

Mise en service du refuge : 2009

Inauguration : 2012

Coût opération : 2,2 millions d'euros.

Autofinancement FFCAM : 53 %

Investissements partenaires financiers : 47 %

20 % Etat (FNADT), 20 % région Rhône-Alpes, 4 % commune de Chamonix-Mont-Blanc, 3 % Conseil général Haute-Savoie.