L'escalade au Club alpin

L'escalade est un sport qui consiste à grimper le long d'une paroi rocheuse ou d'une structure artificielle.

Le grimpeur peut escalader des blocs de faible hauteur (escalade de blocs) comme des parois de plusieurs centaines de mètres (grandes voies).

S'il est possible de s'initier et de pratiquer en salle, sur des Structures Artificielles d'Escalade (S.A.E.), le Club alpin encourage ses membres à partir à la découverte du rocher en milieu naturel (Site Naturel d'Escalade, S.N.E.).

Venez découvrir et pratiquer l'escalade dans un de nos clubs, partout en France.

Jeune femme grimpant sur structure artificielle

L'escalade sur structure artificielle

Faire de l'escalade au c½ur des villes et en plein hiver est possible depuis une bonne vingtaine d'années grâce aux "Structures Artificielles d'Escalade" (S.A.E.). Salles privées ou en gestion partagée avec des clubs alpins, ces espaces vous permettront de vous familiariser avec la gestuelle et les techniques d'assurage.

La salle d'escalade (mais aussi le « pan » qui ne nécessite pas l'usage de cordes) constitue une base d'entraînement et de perfectionnement indispensable à la pratique de l'escalade sur site naturel.

 

Echauffement escalade

Les sites naturels

L'escalade sur rocher équipé est d'une plus grande variété que l'escalade sur structure artificielle de part l'adhérence et les très nombreuses aspérités du support.

Cette diversité demande ainsi d'affiner sa « lecture » du parcours que l'on va effectuer et de construire en toute liberté une gestuelle que l'on enrichit avec le temps en fonction des différentes roches rencontrées (granite, calcaires, grès....).

Dans les sites naturels, le grimpeur explore des paysages superbes et expérimente des sensations uniques.
Des sorties et stages sont proposés dans tous nos clubs selon la saison.

Grimpe en Croatie

Les grandes voies

Pour ajouter à son plaisir, le grimpeur s'essaie bientôt à l'ascension d'itinéraires de plusieurs longueurs de corde équipées.

Les techniques de progression sont les mêmes, mais les techniques d'assurage sont plus complexes et nécessitent un apprentissage spécifique, particulièrement en cas de descente au milieu d'une voie quand on ne parvient plus à la terminer.

Mais grimper avec beaucoup de vide sous les pieds procure des sensations inoubliables ...

 

Expédition du Groupe Excellence au Yosémite (Etats-Unis)

Terrain d'aventure

 

Les plus aguerris ne manqueront pas de remarquer bientôt ces grandes parois peu fréquentées dont l'équipement n'est pas aussi important ni aussi solide que dans les falaises de type « sportif ». Dans ces sites de « terrain d'aventure » il faut faire usage de compétences diverses car le grimpeur doit poser lui-même ses protections afin d'assurer sa sécurité.

L'important reste de gagner en « autonomie » : le club est là pour vous aider à planter des pitons, utiliser les moyens de protection écologiques et amovibles (coinceurs, sangles, friends...)

L'escalade en terrain d'aventure est pratiquée par des personnes initiées, ayant un bon niveau d'escalade et capables de préparer leur ascension. Pour une première approche de l'escalade, nous conseillons aux débutants de s'orienter vers l'escalade sur structures articificelles ou en sites naturels".

Pictogramme escalade

Les incontournables de la discipline

  • Camp IV, rassemblement de jeunes grimpeurs du Club alpin, a lieu depuis 2012 à Fontainebleau. En 2015, une édition est lancée à Pont-en-Royans, dans le Vercors.
  • Rassemblement des groupes espoir escalade FFCAM.
  • La 9ème édition du Challenge d'escalade interclubs du Var, organisée par le comité départemental FFCAM, a eu lieu en mars 2015 à Toulon.
  • L'Open de Caen, organisé par le Club alpin de Caen dans le cadre du mois de la montagne, a fait sa 4ème édition en février 2015.
  • La Dev'Line, portée par le Club alpin de Rouen, a rencontré un très grand succès pour sa 1ère édition en 2015.
  • La R'batte, contest de difficulté en S.A.E., organisé à l'automne par le Club alpin de La Roche-Bonneville.