L'esprit Club alpin est toujours la, plus actuel que jamais !

image

 

En 2014 à l'occasion des 140 ans du Club alpin, Philippe Latapie, secrétaire général de la FFCAM, a retracé l'évolution de notre fédération et a taché de définir à sa manière les valeurs que nous véhiculons au quotidien et qui peuvent se résumer en ces quelques mots : L'esprit Club alpin.

LES 140 ANS DU CLUB ALPIN FRANÇAIS...

"140 ans c'est beaucoup, surtout lorsqu'il  s'agit d'une organisation de bénévoles et que sa fondation nous ramène à la fin du XIXème siècle. Le Club Alpin Français est créé le 2 avril 1874. De 7 sections (137 membres) il progresse rapidement pour regrouper dès l'année suivante, en 1875, 14 sections et 1700 membres. Impliqué dès le début dans la formation des jeunes, le Club alpin organise les premières caravanes scolaires, les premiers aménagements des sentiers et la délivrance des premiers diplômes de guide.

En fait, très rapidement le Club alpin a su investir des domaines très variés avec une réelle volonté d'exercer son influence sur l'ensemble des activités sportives  de montagne, la protection du milieu et sa connaissance à travers les sciences et les arts.

Dès sa création, le Club alpin fait preuve d'initiative et sait se montrer attractif pour regrouper toutes les personnes, tous les pratiquants désireux de développer l'alpinisme, le ski mais aussi de « faciliter et propager la connaissance exacte de la montagne » ...

L'HISTOIRE DU CLUB ALPIN EST COMPLEXE ET RICHE ...

image

En effet, l'histoire du Club alpin est complexe, son récit compliqué. Sans doute est-ce la raison expliquant qu'aucun historien, pour le moment, ne se soit attelé à en restituer son fil conducteur.

La chronologie des dates et des faits qui ont marqué son histoire est pourtant bien répertoriée (*). Elle rythme un parcours fait de « hauts et de bas », exprime les oscillations propres à toute organisation.

On connaît tous ses moments de gloire : la 1ière ascension de la Meije, les premières expéditions himalayennes, les célèbres expéditions au Hidden Peak,  à l'Annapurna, au Fitz Roy, au Makalu, au Jannu,... En revanche, certains événements d'importance restent plus méconnus comme les inaugurations du premier refuge dans les Pyrénées (le refuge de Tuquerouye, en 1890), des refuges du Chatelleret et le Vallot (observatoire scientifique) sur l'itinéraire du Mont Blanc (1892),  la création des Chasseurs alpins (1888), le premier ski-club à Grenoble (1897), la création de la Caisse de Prévoyance des guides et porteurs CAF (1905), ... Mais il y a d'autres initiatives encore qui mériteraient d'être mises au grand jour comme celles ayant conduit à la fondation de l'UNAT (1920),  la création de « Réserves ou Parcs nationaux en pays de montagne » (1910), la  création de la première fédération de la montagne (1942), son implication très forte dans la création des premiers parcs nationaux (notamment les Ecrins), la réalisation de la charte des alpages et des glaciers (1976), etc.

L'histoire du Club alpin est riche et, comment pourrait-il en être autrement, a toujours accompagné les évolutions sociétales. On y relève des choses étonnantes, parfois surprenantes, souvent éloignées des stéréotypes qu'on accole volontiers à l'institution du CAF en lui prêtant la tentation de rester un peu cloisonnée dans ses convictions. Les exemples sont nombreux qui prouvent le contraire : organisation des premières caravanes scolaires (1875), organisation du 1er concours international de ski dans les Alpes du Dauphiné (1907), inscription comme membre à vie à l'Association des Parcs nationaux de France (1913), fondation du Groupe de Haute Montagne (GHM, 1919), de la Fédération Française de Ski -1924), contribution aux recherches scientifiques sur l'acclimatation à l'altitude et l'amélioration des équipements, réorganisation du secours en montagne dans les années soixante, etc.  

Au fil des décennies, le Club alpin engrange un capital de crédibilité du fait de son action tant sur le plan des expéditions, des activités de montagne que de ses actions structurantes liées à l'organisation du mouvement  et de la mise en place de supports de référence pour l'ensemble de ses acteurs (règlement commun sur la reconnaissance de la fonction de guide, institution d'un brevet d'alpinisme, premier manuel d'alpinisme) ...

LE CLUB ALPIN : LIEU DE PARTAGE, ESPACE DE DEBATS ET D'ECHANGES

Construction du refuge Vallot au Mont Blanc Construction du refuge Vallot au Mont Blanc

Reconnu très tôt comme une association « d'utilité publique », le Club alpin s'est toujours efforcé de répondre aux interrogations du moment tout en conservant un fil conducteur, ce qu'on appelle aujourd'hui des valeurs.

Son histoire n'est pas de tout repos, à l'image des fortes personnalités qui l'animent. Elle est constituée  d'engagements, de tensions, de débats tant internes qu'externes y compris avec ceux- là mêmes que le Club alpin avait pris l'initiative de regrouper.

Les échanges d'aujourd'hui portent les interrogations de notre société actuelle (la transmission, la sécurité, la montagne accessible à tous, les rôles de chacun au sein de l'organisation au travers les échelons territoriaux,...). Mais ils relaient aussi des préoccupations récurrentes sur  les pratiques, les pratiquants, la formation, les refuges, l'accès et la sécurité des sites,  la protection du milieu et la vie associative. Le fait que le Club alpin puisse se saisir de ces sujets, s'impliquer sur les projets, avoir l'initiative de pistes de réponses possibles concourt à sa crédibilité pour tenter de faire évoluer les comportements, les règles et les pratiques. Avec la prise de conscience que l'avancement de tous ces projets passe par notre capacité à nous insérer dans les réseaux pour y  exercer une influence constructive.

L'esprit Club alpin se nourrit de l'histoire des débats dont il a été l'un des principaux acteurs pour affirmer sa voix et son potentiel d'influence. Quelle que soit l'intensité des débats, c'est presque toujours l'ouverture, le partage, l'envie de se déployer pour offrir au plus grand nombre la possibilité d'accéder aux activités de montagne qui prend le dessus.

LES 140 ANS DU CLUB ALPIN, C'EST AUSSI UNE AVENTURE HUMAINE

Impossible d'évoquer les 140 ans du Club alpin sans parler des centaines de milliers d'adhérents, de bénévoles, de dirigeants qui, chacun à leur niveau, avec leurs compétences propres, ont contribué au développement de l'organisation. Comprendre leurs motivations, leur implication serait en soi un terrain d'investigation tout à fait passionnant.

A travers son histoire, on voit bien que les facettes du Club alpin sont multiples,  il est tout à la fois : fondateur, initiateur, formateur, organisateur, bâtisseur, fédérateur, coordinateur, protecteur, rassembleur, facilitateur,... L'esprit Club alpin, c'est tout cela à la fois !

image

Au sein de la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne, les clubs ont  fait le choix d'un regroupement ouvert à l'ensemble des clubs de montagne. Aujourd'hui, bénéficiant d'une reconnaissance institutionnelle,  de la crédibilité auprès de ses partenaires et de l'ensemble des acteurs publics et privés, notre mouvement est capable de porter un projet d'envergure et de démultiplier son rayonnement  au niveau national et international.

Les 140 ans du Club alpin c'est l'occasion de montrer notre vocation à réconcilier les temps « passé-présent-futur », à intégrer les nouvelles activités et à témoigner, par l'expérience d'une vie associative originale, notre capacité à accueillir tous les pratiquants, hommes et  femmes, quel que soit leur niveau technique et leur âge,  car ils sont tous, avant tout, passionnés de montagne et désireux de devenir «... autonomes et responsables dans leurs activités ».

Plus que jamais, l'esprit club alpin reste vivant, porteur de messages forts et actuels. Soyons en les dignes ambassadeurs par le biais de notre projet fédéral."