Plus de 140 ans au service de la montagne ...

logo club alpin 1905

Dans le mouvement européen de création de sociétés d'alpinistes dans la seconde moitié du XIXème siècle, initié par la Grande-Bretagne en 1857 avec l'Alpine Club, le Club alpin français (CAF) est fondé le 2 avril 1874 à Paris par un petit groupe de personnes averties et porteuses d'intérêts pour les montagnes, disposant des loisirs et des moyens nécessaires pour pratiquer la montagne.

C'est pour notre association le début d'une passion de plus de 140 ans...

 

Du CAF à la FFCAM - rapide chronologie

Revue La Montagne

1874 : Création du Club alpin français à Paris - Edouard de Billy, inspecteur général des mines, est le premier président élu de l'association.
Constitution des 7 premières sections : Paris, Auvergne, Gap, Isère, Vosges, Savoie, Lyon. A la fin de l'année, 607 personnes sont membres du Club alpin.

Publication de L'Annuaire du CAF, première édition de l'association.

1877 : Ascension de la Meije le 16 Août 1877 par Emmanuel Boileau de Castelnau, membre du CAF, accompagné de ses guides Gaspard père et fils. C'est un exploit majeur de l'alpinisme français, puisqu'il s'agit du dernier sommet important de la chaîne des Alpes à être visité par l'homme. Pour le Club Alpin, la performance de l'un de ses membres venait asseoir le prestige de la jeune association fondée seulement trois années auparavant.

1882 : Le Club alpin français est reconnu d'utilité publique pour ses actions destinées à « faciliter et propager la connaissance exacte des montagnes ».

1875 à 1914 : Les premiers refuges sont édifiés par l'association. Peu à peu, de constructions et rétrocessions, le CAF deviendra un constructeur et un gestionnaire avisé et reconnu... quelques quarante refuges et chalets sont construits.

Le Club Alpin sera le précurseur inspiré qui accompagnera le développement de la pratique et du tourisme de montagne et contribuera au maintien puis à l'essor de l'économie montagnarde, et à une prospérité des populations montagnardes à l'époque très appauvries. À la fin du XIXe siècle, rien n'existait dans les vallées perdues et oubliées des montagnes de France, victimes de la dépopulation, du surpâturage et de la misère...

1892 : Construction et inauguration du refuge Vallot 4362m dans les pentes sommitales du Mont Blanc, destiné à l'accueil des alpinistes, à proximité de l'observatoire Vallot (dédié aux recherches de Joseph Vallot depuis 1890). Le refuge Vallot reste aujourd'hui l'un des plus hauts refuges non gardés d'Europe.

1905 : Création d'une revue mensuelle - La Montagne - par le Club alpin. Cette publication réunit et remplace les anciens Annuaires et Bulletins du CAF. Elle a pour vocation de faire découvrir à tous les curieux l'univers de la montagne.
 

concours ski 1911

1907 : Organisation par le CAF du premier concours international de ski.

1919 : Fondation au sein du CAF du Groupe de Haute Montagne (GHM). Dès sa création, le GHM est porteur d'un alpinisme d'excellence, d'un alpinisme sportif organisé et revendiqué.

1920 : Fondation de l'Union nationale des associations de tourisme (UNAT) par l'Automobile Club, le Touring Club et le CAF.

1924 : Création de la Fédération française de ski (FFS), sous le patronage du CAF, qui détenait depuis 1907 et jusqu'alors le pouvoir confédératif et réglementaire du ski en France. La FFS prend rapidement son autonomie. Elle deviendra rapidement l'une des principales fédérations de sport de montagne dans notre pays.

1932 : Création de l'Union Internationale des Associations d'Alpinisme (UIAA) à Chamonix par 20 associations d'alpinisme, dont le Club Alpin. Sa mission sera de fédérer l'ensemble des Associations de montagne dans le monde.

1934 : Première initiative française vers les plus hautes montagnes de la terre, à l'initiative du GHM et du Club Alpin. Un cadre juridique est donné en 1935 avec la création du Comité français de l'Himalaya, qui est chargé de mettre en place une expédition pour l'exploration scientifique de l'Himalaya.

1936 : Première expédition française en Himalaya vers l'Hidden Peak 8068m (rebaptisé depuis Gasherbrum I), le sommet sera tenté jusque vers 7000m.

1942 : Création de la Fédération française de la montagne (FFM) sous la pression du gouvernement de Vichy, qui incite dès 1940 à la constitution de fédérations sportives. Pendant plus de 30 ans, le Club Alpin sera la principale composante de cette fédération. Les deux structures partagent locaux, personnels et dirigeants.

1948 : À l'initiative de Lucien Devies, à l'époque président du CAF, de la FFM et du GHM, une commission spéciale est créée au sein de la FFM qui prendra le nom de Comité de l'Himalaya, elle est chargée d'organiser et de gérer  des expéditions vers les plus hautes montagnes de la terre et en premier lieu vers l'Himalaya. .Elle succède au Comité français de l'Himalaya, association indépendante créée pour l'organisation de l'expédition de 1936.

Charte montagne club alpin

1950 : Ascension de l'Annapurna 8091m par l'expédition française. Avec Lionel Terray, Jean Couzy, Gaston Rébuffat et Marcel Schatz, l'expédition permet à Maurice Herzog et Louis Lachenal d'atteindre le sommet du premier 8000 jamais foulé par l'homme.

1955 : Ascension du Makalu, 8463m, le 15 mai par Jean Couzy et Lionel Terray. Ils seront rejoints par l'ensemble de l'équipe dans les deux jours d'après.

La revue du Club Alpin "La Montagne" et celle du Groupe de Haute Montagne "Alpinisme" fusionnent avec comme nouveau titre "La Montagne et Alpinisme".

1960 : Loi sur les parcs nationaux. Le Club Alpin milite activement depuis 1956 pour la création de parcs nationaux sur les grands massifs de montagne. Le Parc National de la Vanoise sera créé en 1963, celui des Écrins en 1973.

1976 : Une Charte des alpages et des glaciers est adoptée par le Club Alpin

1994 : Cette charte devient la Charte Montagne dans laquelle le Club Alpin définit les principes de sa politique en matière d'aménagement et de protection de la montagne.

1996 : Le Club Alpin Français devient la Fédération des Clubs Alpins Français. C'est un tournant décisif de son histoire : sa structure se compose désormais de clubs, associations indépendantes juridiquement affiliées à la Fédération des Clubs Alpins Français.

2000 : Mise en place d'un plan ambitieux de rénovation des refuges dans le cadre du Plan État Région.  En 15 ans, 50 millions d'euros seront investis pour rénover et reconstruire 40 bâtiments.

2004 : La Fédération des clubs alpins français change de statuts et devient la fédération que nous connaissons aujourd'hui - Fédération Française des Clubs alpins et de Montagne (FFCAM). Ce nom traduit l'ouverture de la fédération à l'ensemble des clubs de montagne.

2004 : La Montagne et Alpinisme, revue héritière de L'Annuaire des origines, fête ses 100 ans d'existence.

2005 : La FFCAM met en place une politique tournée vers les jeunes avec la création des écoles aventure, de ski et d'escalade. En 10 ans, 230 écoles voient le jour. L'opération "Que la Montagne est belle" est lancée pour affirmer et faire connaître les engagements fédéraux en faveur de la protection de l'environnement de montagne.

2006 : La FFCAM organise les « Grands Parcours », rassemblements conçus autour des activités d'alpinisme et destinés à tous les pratiquants. Comportant des ateliers thématiques et des parcours d'initiation, ces événements ont été déclinés au fil des années sur l'escalade, la randonnée et les activités de neige.

Logo 140 ans club alpin

2007 : La FFCAM, avec l'aide du Ministère de la jeunesse et des sports, a créé un pôle "Ressources Public Éloigné". Tout au long de l'année, les Clubs alpins organisent des sorties pour les publics atteints de handicaps dans le cadre du programme "Handicaf".

2011 : Un débat de portée nationale est soumis au public au travers des "Assises de l'alpinisme et des activités de montagne", qui ont eu lieu à Grenoble et à Chamonix au printemps.

À la suite de ces assises naît la Coordination Montagne.

2012 : Organisation par la FFCAM de l'étape française de la coupe du monde de cascade de glace à Champagny-en-Vanoise.

2014 : Le Club Alpin Français, devenu FFCAM, fête ses 140 ans d'existence.

2016 : Approbation de nouveaux statuts de la FFCAM (scrutin de liste, droit de vote aux comités, parité aux comité directeur fédéral).

 

Pour plus d'information, consultez les différents dossiers disponibles sur le Centre de Documentation Lucien Devies.